Open menu
À propos de Liz Plank x BonLook
Nous avons pris le temps de discuter avec la journaliste, auteure et activiste pour les droits des femmes, Liz Plank, à la suite de sa collaboration avec BonLook.
Comment décrirais-tu ton style personnel? Quelles sont tes tendances de mode et de style préférées?
Mes goûts en matière de vêtements sont les mêmes comme ceux pour les « snacks »: ils peuvent être étranges, mais ils doivent toujours me faire sentir bien. Lorsque je dois porter des vêtements inconfortables, ça me met de mauvaise humeur! Il y a tellement de choses dans la vie qui me font sentir mal, les vêtements ne devraient jamais en faire partie. Pendant trop longtemps, j’ai porté des chaussures trop pointues ou des chandails qui m’irritaient la peau. Lorsque j’ai dû entrer dans des pièces dans lesquelles je me sentais inconfortable d’entrer, j’ai réalisé que mon style ne devait pas m’empêcher de m’exprimer, mais plutôt m’aider à le faire. Mes tendances préférées sont celles qui rendent les femmes à l’aise et en meilleure position pour réussir leur vie. La mode en dit long sur la place de la femme dans la société. Se rebeller contre cette propension qu’a notre culture à scrutiner le corps des femmes est un bel exemple d’activisme. Je pense que ma tendance préférée, c’est les poches, parce qu’elles sont un droit et non un privilège. Si les vêtements des femmes n’ont pas de poches, où mettront-elles tout leur argent lorsqu’elles atteindront l’équité salariale?
Comment décrirais-tu ta collection en collaboration avec BonLook?
La collection Femme Libre représente la fierté d’être une femme. C’est plus qu’une simple collection, c’est l’expression de ce moment précis. Chaque action compte. C’est pourquoi je suis fière d’annoncer qu’une partie de mon cachet sera remis à Girl Up, un organisme de la Fondation des Nations Unies pour laquelle j’ai eu le plaisir de siéger au conseil d’administration au cours des dernières années. L’organisme aide les jeunes filles du Canada et des États-Unis, mais aussi des pays en voies de développement, à avoir accès à des possibilités éducatives qui leur permettront de réussir et de contribuer à la communauté. Les trois paires de lunettes ont été nommées en l’honneur de ma mère, ma sœur et ma nièce, un groupe de femmes courageuses qui a fait de moi qui je suis aujourd’hui.
Quelles ont été tes inspirations pour concevoir cette collection?
Je suis arrivée à la première réunion de conception avec en mains la première paire de lunettes d’occasion que j’ai achetée il y a plus de dix ans. J’ai demandé si l'on pouvait s’en inspirer pour créer la collection parce qu’elles ont encore beaucoup d’importance pour moi. Ce sont les premières lunettes atypiques que j’ai portées. Je me souviens même qu’au début j’étais nerveuse de les porter en public parce qu’elles étaient grosses et bizarres. Mais en fin de compte, elles ont marqué le moment où les lunettes sont devenues pour moi une façon d’exprimer ma personnalité. Ne pas avoir peur de porter des lunettes excentriques signifiait ne pas avoir peur d’être moi-même excentrique. Être capable d’assumer son style, c’est aussi une façon de s’assumer soi-même. Je voulais que les lunettes soient originales, mais qu’elles puissent s’adapter au style personnel de n’importe quelle femme. J’espère que chaque femme les portera à sa façon. Je souhaite que ces lunettes poussent les femmes à assumer qui elles sont, même les parties qu’elles pensent avoir à cacher.
Comment s’est passé le processus de création et de production avec BonLook?
Je suis très reconnaissante parce que BonLook a compris qui j’étais dès le départ. Ma première réunion de conception et d’image avec l’équipe s’est passée comme un premier rendez-vous galant qui se déroule tellement bien qu’on ne veut pas qu’il se termine. Toute l’équipe a compris ma passion pour l’égalité des sexes et a su comment incorporer ma vision de manière homogène dans la collection. Je n’aurais pas pu imaginer travailler sur un meilleur produit et collaborer avec une meilleure compagnie! Je savais à quoi je voulais que mes lunettes de rêve ressemblent, et l’équipe a su les matérialiser, un peu comme une bonne fée marraine féministe! C’était une expérience inestimable que de voir mes idées prendre forme de façon aussi magique et méticuleuse. La conception et le stylisme de la séance photo étaient spectaculaires! J’ai donné le design de mes t-shirts de rêve aux gens de l’équipe et poof! Ils les ont fait fabriquer en un clin d’œil!
Pourquoi avoir appelé la collection Femme Libre?
Même si je suis déménagée à New York, mon cœur et mon âme sont restés à Montréal. Je voulais que la collection porte un nom français pour mettre l’accent sur les racines qui me définissent. Le tout premier texte féministe que j’ai lu à l’école était de Simone De Beauvoir, donc pour moi le féminisme et le français ont toujours été intimement liés. Quand je pense à quoi ressemble le bonheur pour toutes les femmes, ça se résume à un seul concept : la liberté. La lutte pour l’égalité des droits pour n’importe quel groupe marginalisé est en fait un combat pour la liberté. En fin de compte, la lutte pour les droits de la personne, c’est d’être libres d’être qui nous sommes. Chaque personne envisage la liberté de différente façon. Pour une femme, cela peut signifier de pouvoir tenir la main de son partenaire en public, pour une autre c’est de pouvoir utiliser les toilettes publiques en toute sécurité et pour une autre c’est de porter des lunettes bizarres sans se soucier de ce que les autres vont penser. La liberté est ce que la femme a de plus précieux. Nous devons tous la protéger. Femme Libre est fondée sur cette simple idée que les femmes devraient être libres.
loading